Miel brut

Nous procédons à trois récoltes et extractions de miel par année. Une première a lieu vers la fin juin, pour le miel de printemps, qui comprend le miel de pissenlit et de fleur de bleuet sauvage. Une deuxième vers la fin juillet, pour le miel d’été, nous procure un miel de trèfle blanc, doux et local. La troisième, la récolte d’automne, prend place à partir de la mi-août. Il s’agit du miel de verge d’or et d’aster.

La Miellerie Petite Maskinongé ne vend que le miel qu’elle produit. Tout le miel est offert brut (cru) : ni filtré, ni chauffé et exclut donc la pasteurisation. Nous considérons en effet que la chaleur nuit à l’intégrité du miel, en particulier aux enzymes et vitamines. Nous pensons également que la filtration prive le miel de constituants bénéfiques à la santé, tels des traces de pollen, de cire et de propolis. Il préserve ainsi toutes ses richesses, autant ses vertus que ses arômes.

Fraîchement extrait, le miel brut sous sa forme liquide revêt une apparence translucide moins homogène que les miels chauffés et filtrés, avec des courants de fines particules en suspension. Les miels bruts sont appelés à cristalliser rapidement après la mise en pot et à développer des cristallisations différentes selon une panoplie de facteurs, dont l’origine florale.

Comme nous ne liquéfions pas le miel, toute la production est empotée directement, après une brève décantation. Tout au long de l’année, selon la disponibilité, le miel est offert en pots de 675g et en chaudières de 3kg ou 14 kg.

crédit photo: Rémi Nedelec et ImageDuVerrier